Mort subite du nourrisson : age

L’âge du plus haut risque de MSN se situe entre 2 à 4 mois.

Les MIN de moins d’un an

Le rapport garçon/fille était de 1,86, l’âge médian de 3 mois et 84% des enfants avaient moins de 6 mois.
Le pic de survenue était observé en décembre et janvier. On retrouvait les facteurs de risque connus que sont la prématurité (17% des enfants étaient nés avant 37 semaines contre 6% en population générale) et l’hypotrophie (19% avaient un petit poids de naissance contre 7,2 % en population générale).

Antécédents de la grossesse et de la période périnatale

antecedents et mort subite du nourrisson

Les 2/3 des décès étaient survenus au domicile.
Plus d’1/3 des enfants de moins de 6 mois sont décédés car ils dormaient dans un environnement non sécurisé.
1/3 de l’ensemble des décès, 33,8% étaient expliqués, 6,1 % étaient inexpliqués et 45,5 %  présentaient des facteurs ayant pu contribuer au décès.

Causes des décès expliqués

Causes des décès expliqués

Environ 60% des décès classés, pouvaient être considérés comme des MSN, soit un taux de 24/100 000 naissances vivantes.

Les MIN de plus d’1 an : 2/3 des décès expliqués

Essentiellement par des pathologies infectieuses.
La découverte d’une explication au décès du nourrisson facilite le travail de deuil des parents et peut, dans le cas de maladie génétique, éviter un décès dans la fratrie à venir.